Thales joue à Watchkeeper gagne (ES14F5)

20 June 2014

Le monde du drone tactique est en ébullition avec la compétition qui se profile pour le remplacement, en France, du SDTI (Système de Drone Tactique Intérimaire) : un appel d’offres est attendu avant la fin de l’année, avec une mise en service en 2017. Dans cette optique, Thales (France) propose le Watchkeeper, un appareil de 450 kg en charge équipé d’un dispositif automatique de décollage et d’atterrissage. La charge utile est double avec une boule optronique (caméra jour/nuit et désignateur laser) complétée par un radar à ouverture synthétique pour l’imagerie par tous les temps, offrant également un mode GMTI (Ground Mobile Target Indicator).

L’année 2014 sera donc décisive pour Thales qui a commencé à livrer au 32nd Artillery Regiment de l’ar mée britannique, premier client du Watchkeeper, les premiers appareils opérationnels et leurs stations de contrôle. Un total de 54 drones et 15 stations sol a été commandé et les deux tiers ont déjà été livrés. Selon Thales, le Watchkeeper est aujourd’hui le seul drone tactique autorisé à voler dans l’espace aérien civil du Royaume-Uni. Les premiers vols de formation ont d’ailleurs débuté sur la base militaire de Boscombe Down au profit des militaires britanniques mais pas seulement : l’Armée de Terre française a dépêché Outre-Manche une douzaine d’opérateurs avec, comme objectifs, pour l’instant, de les familiariser avec un système de drone moderne.

(Stand Ext P3 sud A690)





(228 words)
ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT